tour-indonesia

Où manger le meilleur Soto d’Indonésie ?

Qualifié de plat national ; connu de Sumatra jusqu’en Papouasie, le soto est présent de la rue aux grands hôtels. Quelles est donc son origine, la recette authentique et où le trouver ? Des informations utiles.

L’origine du soto

C’est un plat populaire en Indonésie.  Une soupe dont la composition a été influencée par les cuisines chinoise et indienne (nouilles et curcuma…). D’où une multitude de variantes portant le lieu d’origine ou le nom des principaux ingrédients, notamment pour les épices et les sauces. Le soto se retrouve partout dans l’archipel. À Sumatra, à Pekalongan, à Singapour, au Surinam, en Malaisie… La version indonésienne la plus fameuse est celle au poulet (soto ayam) et qui a été déclarée plat national. Cette soupe de poulet aux nouilles se caractérise par la profusion des ingrédients aromatiques et la présence du galanga d’Asie, plante de la famille du gingembre essentiel pour la préparation. La présentation libre des plats a des allures de fastfood.

La recette authentique d’un soto savoureux

Les versions du soto sont innombrables, autant qu’il y a de contrées. La recette sélectionnée est celle qui symbolise l’Indonésie, le soto ayam, plébiscitée dans le monde entier.

Les ingrédients : un poulet, échalote française, 1 càs de cari balinais base gade moulu, 1 tranche de gingembre, une branche de céleri, sel.

Les garnitures : 4 càs d’huile, 2 échalotes, 250 g de nouilles chinoise, 2 branches de céleri avec feuilles, piment thaï, 6 œufs durs, kajap manis. Les épices se trouvent dans les boutiques à épices spécialisées ou exotiques.

La préparation : laver le poulet et le placer avec les abats sans le foie dans un chaudron. Y mettre les épices, gingembre et céleri et laisser cuire environ 1 h. Entre temps, caramélisez les échalotes. Passer le poulet au tamis pour le bouillon. Cuire les nouilles et égoutter. Couper le piment finement.  Défaire le poulet et ajouter la chair au bouillon. Servir tous les ingrédients sur la table et laisser les convives faire leur propre composition. D’apparence ardue, mais plat facile à faire.

Où manger un bon soto indonésien ?

Plat populaire, street food par excellence, le soto se déguste dans la rue, dans les pays d’origine et bien sûr dans les restaurants. Dans les grandes villes du monde. À l’instar de Paris, cité cosmopolite, les restaurants indonésiens sont légion. Les établissements hôteliers renommés et dédiés ont sur leur carte les spécialités du monde et vous y découvrirez sans hésitation le soto dont vous avez envie. Quant à dire quel est le meilleur, c’est difficile, mais il est certain que le soto est un plat réconfortant et délicieux qui ravit les papilles.

Quitter la version mobile